top of page
Rechercher
  • eliserayeosteo

Mais, finalement, ça sert à quoi l'art-thérapie ?

Dernière mise à jour : 13 juil. 2023

Est-ce que l’on vise une amélioration de la qualité de vie, une meilleure manière de vivre sa vie ? Est-ce une injonction de plus au bonheur, à travers la créativité, une injonction à être efficace, dans un monde qui va toujours plus vite?

L’art-thérapie n’est pas utile. Elle est plus que cela. Elle est rencontre, lien, apaisement, partage, découverte. Elle donne à expérimenter la richesse de chaque instant dans la relation à soi et au monde.



Art thérapie Strasbourg
Papier marbré, Elise Rayé, 2022

L'art-thérapeute accompagne la personne à poser un regard différent sur sa propre histoire à travers le dessin, le collage, le mouvement.


Grâce à l'apaisement et au recul qu'elle procure, l’art-thérapie enrichi l'identité de la personne dans sa relation avec le thérapeute pour que, dans sa vie, elle puisse développer plus d'aisance dans ses relations avec autrui. C'est comme un entraînement à vivre mieux, pas à pas, avec l'aide d'un thérapeute. L'outil de ce thérapeute, c'est la relation entre deux personnes, dans le cadre de la consultation, et la relation aux images, à la peinture, au mouvement, au corps, à soi-même.


De manière plus existentielle, l'art-thérapie soutient la capacité d’auto-transcendance de l'individu, c’est-à-dire sa capacité à faire face aux épreuves de la vie (perte, mort, maladie, etc) à les transformer en expériences qui nous rendent plus fortes et forts.

Tout le monde est capable d'auto-transcendance, à la différence de la résilience : certains individus seraient résilients et d'autres pas. Le concept d'auto-transcendance met l'accent sur la vulnérabilité de l'individu et les liens avec son environnement immédiat.

Le concept d'auto-transcendance a été théorisé dans les années 90, par Pamela Reed, une psychiatre américaine qui a travaillé sur les soins infirmiers de la fin de vie.


Pour plus de détails : Le « bien mourir » perçu dans une approche de l’auto-transcendance et de la transition : deux théories de soin utiles pour l’infirmière, Pauline Laporte, Nicolas Vonarx, dans Recherche en soins infirmiers 2016/2 (N° 125), pages 6 à 19, publié par Cairn.info.fr, https://www.cairn.info/revue-recherche-en-soins-infirmiers-2016-2-page-6.htm, consultée le 27/02/2023









200 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page